Actualités

Gestion de la ressource en eau en période de sécheresse

 
 
Gestion de la ressource en eau en période de sécheresse

La question de la gestion de l’eau en période de sécheresse se pose autant à court terme, en cas de manque provisoire, qu’à long terme, dans le contexte du changement climatique.
En cas de sécheresse et d’insuffisance constatée de la ressource en eau, le préfet compétent défini par arrêté des mesures exceptionnelles et limitées dans le temps de restrictions des usages de l’eau, qui s’appuient sur les dispositions prévues par le code de l’environnement. Les restrictions sont progressives, afin d’éviter une situation de crise et l’interdiction des prélèvements non prioritaires. Les mesures sont définies pour le bassin-versant de l'Adour-Garonne.

Dans 80 départements, les préfets ont pris des arrêtés préfectoraux de restriction d’usage de l'eau et chacun d'entre nous, par ses gestes quotidiens ou ses pratiques professionnelles, peut contribuer à préserver les ressources en eau potable.

En 2016, la saison estivale démarre avec seulement 11 % de départements concernés par des mesures de restriction des usages de l’eau, grâce à des nappes souterraines correctement réalimentées lors du premier semestre très pluvieux. Ce nombre passe à 31 % en août et il augmente en septembre, comme fréquemment observé sur la période. Au 15 septembre 2016, il atteint 54 % (soit 52 départements), et 28 départements appliquent des mesures de crise, contre 14 en août et 1 département en juillet.

Aussi, au-delà des mesures de restriction en périodes de crise, la politique de gestion de l’eau doit prendre en compte les changements de long terme pour préserver durablement les ressources naturelles notamment pendant la saison des basses eaux.

Comment est mise en œuvre la gestion de l’eau en France  ?

La gestion de l'eau se fait par bassins versants. Chaque bassin versant représente l'ensemble d'un territoire drainé par un cours d'eau et ses affluents. Son contour est délimité par des frontières naturelles.

agences de l'eau
Chiffres clés sur l'eau en France

Comment sont décidées les mesures de restrictions ?

Les arrêtés préfectoraux "sécheresse" ne peuvent être prescrits que pour une durée limitée pour un périmètre déterminé. Ils doivent assurer l’exercice des usages prioritaires, plus particulièrement la santé, la sécurité civile, l’approvisionnement en eau potable et la préservation des écosystèmes aquatiques. Ceci tout en respectant l’égalité entre usagers des différents départements et la nécessaire solidarité amont - aval des bassins versants.

Le département des Pyrénées-Atlantiques fait actuellement l'objet de restrictions de prélèvements à l'irrigation telles que décrites dans les 2 documents ci-dessous :

> CP limitation prélèvements d'eau pour l'irrigation vf 05072017 - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,09 Mb

> CP limitation des prélèvements pour l'irrigation Saleys amont - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,09 Mb

Quels sont les différents seuils du dispositif de gestion de l'eau et les conséquences pour les différents acteurs ?

Quatre niveaux ont été définis dans le dispositif de gestion interdépartemental de gestion de l'eau : vigilance, alerte, alerte renforcée, crise

Les mesures de limitation des prélèvements sont progressives (fonction des seuils définis : vigilance, alerte, alerte renforcée, crise) et adaptées aux différents usagers.

  • Usages domestiques : sensibilisation, puis limitation de plus en plus fortes des prélèvements pour l’arrosage des pelouses, des espaces verts, le lavage des voitures, le remplissage des piscines jusqu’à l’interdiction totale de ce type d’utilisation (hors usage eau potable).
  • Agriculture : (80% des prélèvements entre juin et août) : interdiction d’irriguer 1 jour par semaine, plusieurs jours par semaine ou à certaines heures jusqu’à l’interdiction totale de l’irrigation.
  • Industrie : Des mesures spécifiques ont été prises sur les unités les plus consommatrices : mesures imposant une réduction progressive d’activité, le recyclage de certaines eaux de nettoyage, la modification de certains modes opératoires.

Ce dispositif interdépartemental a été mis à jour le 7 juillet 2017 :

> paipc_adour_consolide-au-07072017 - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,12 Mb

Comment réduire la consommation d’eau en période de crise ?

Les mesures de limitation des prélèvements sont progressives et adaptées aux différents usagers :

- Usages domestiques : sensibilisation, puis limitation de plus en plus forte des prélèvements pour l’arrosage des jardins, des pelouses, des espaces verts, le lavage des voitures, le remplissage des piscines jusqu’à l’interdiction totale de ce type d’utilisation (hors usage eau potable) ;

 Les particuliers sont invités à faire des économies d’eau et à réduire leur consommation :

3 gestes simples pour économiser l'eau chez soi 2017

- Usages agricoles : les interdictions peuvent prendre plusieurs formes : interdiction d’irriguer un jour par semaine, plusieurs jours par semaine ou à certaines heures jusqu’à l’interdiction totale de l’irrigation. Toute au long de l'année, des actions concrètes telles que l'amélioration du matériel d’irrigation, le changement de pratiques ou encore le choix de cultures moins consommatrices d’eau concourent également à la réduction de la consommation d'eau ;

- Usages industriels : des mesures spécifiques peuvent être prises sur les unités les plus consommatrices : mesures imposant une réduction progressive d’activité, le recyclage de certaines eaux de nettoyage, la modification de certains modes opératoires.

préservons les ressources en eau

Le site Internet PROPLUVIA présente toutes les mesures de restrictions adoptées en France métropolitaine :

propluvia.developpement-durable.gouv.fr

propluvia