Actualités

Sapeurs-pompiers volontaires le SDIS 64 conventionne avec les bailleurs sociaux et les entreprises

 
 
Sapeurs-pompiers volontaires le SDIS 64 conventionne avec les bailleurs sociaux et les entreprises

Le préfet des Pyrénées-Atlantiques a présidé la signature de dix conventions entre le service départemental d’incendie et de secours d’une part, le MEDEFMouvement des entreprises de France et huit bailleurs sociaux d’autre part.

Ces conventions ont pour but de :

Faciliter l’accès des sapeurs-pompiers volontaires au logement social

En France, 80 % des 245 000 sapeurs-pompiers sont volontaires. Dans certains départements, les sapeurs-pompiers volontaires rencontrent des difficultés croissantes pour se loger à proximité des centres de secours auxquels ils sont rattachés. Le montant des loyers, la rareté des logements, ou les prix d’achats sont tels, en particulier dans les zones en tension, que les volontaires sont obligés de s’établir à distance.

Or, la durée du trajet entre leur domicile et le centre de secours est l’un des éléments déterminants pour garantir la rapidité des interventions. Les sapeurs-pompiers volontaires sont en effet en principe placés sous le régime de l’astreinte. La proximité du centre de secours est par conséquent une condition posée et un critère d’engagement des volontaires par les services d’incendie et de secours. 

Les difficultés rencontrées par certains volontaires peuvent donc constituer un obstacle à l’engagement ou à la fidélisation des sapeurs-pompiers volontaires.

La convention répond à cet enjeu majeur de société qui touche en particulier les territoires ruraux et périurbains, et vise à garantir au plan opérationnel la rapidité et la fiabilité de la réponse de secours.

Les signataires de la convention s’engagent ainsi, dans le respect des règles de droit commun de gestion de la demande de logement social et des procédures d’attribution (la majorité des sapeurs-pompiers volontaires satisfont les critères de droit commun), à faciliter l’accès des sapeurs-pompiers volontaires aux logements sociaux situés à proximité des centres d’incendie et de secours auxquels ils sont rattachés.

En retour le SDIS64 et l’UDSP64 s’engagent à participer, lorsque cela est possible, aux campagnes ou réunions de sensibilisation ou d’information sur le risque d’incendie ou les accidents de la vie courante organisées par les bailleurs sociaux du département.

SDIS-HLM

Faciliter la disponibilité des sapeurs-pompiers volontaires pendant leur temps de service au sein de leur entreprise

Les deux tiers des sapeurs-pompiers volontaires sont également salariés ou chefs d’entreprises. Leurs compétences constituent des ressources importantes dans l’organisation des services d’incendie et de secours (SDISService départemental d'incendie et de secours).

La plus-value d’un sapeur-pompier volontaire au sein de l’entreprise :
• il est un symbole de moralité et d’éthique ;
• il est respectueux et a le sens de la hiérarchie ;
• il a le sens du travail en équipe et de la solidarité.
Toutes ces valeurs sont énoncées dans la charte nationale des sapeurs-pompiers volontaires (décret n° 2012-1132 du 5 octobre 2012).

Savoir faire et faire savoir

Prêt à intervenir à tout moment, le sapeur-pompier volontaire est un exemple en matière de réactivité.
Les formations de sapeur-pompier volontaire peuvent être grandement utiles voire vitales à l’entreprise.
Détenteur de formations aux premiers secours, il est en mesure de mettre en œuvre des techniques et des pratiques sur son lieu de travail, dans l’attente des secours.
Il est également formé aux risques, à la lutte contre l’incendie et aux moyens de le prévenir. Familier de la manipulation des extincteurs, il peut aussi prodiguer des conseils en matière de prévention et intervenir sur tout départ de feu. Il est aussi qualifié pour organiser l’évacuation d’un bâtiment.

Les conventions employeurs - SDIS64

Afin de pouvoir fiabiliser la réponse opérationnelle, notamment pendant les heures de travail, le SDISService départemental d'incendie et de secours a la possibilité de conclure une convention avec les employeurs. Elle précisera les modalités de la disponibilité opérationnelle et de la disponibilité pour la formation des sapeurs-pompiers volontaires en fonction des nécessités du fonctionnement du service public. Ainsi, le sapeur-pompier volontaire peut concilier au mieux son engagement avec son activité professionnelle.
Des compensations financières sont prévues en faveur des employés ainsi que l’attribution d’un label.
La loi énumère les activités ouvrant droit à autorisation d’absence du sapeur-pompier volontaire pendant son temps de travail.

Il s’agit :
• des missions opérationnelles concernant les secours d’urgence aux personnes victimes d’accidents,  de sinistres ou de catastrophes et leur évacuation, ainsi que la protection des personnes, des biens  et de l’environnement, en cas de péril ;
• des actions de formation.
Lorsqu’une convention est conclue entre l’employeur d’un sapeur-pompier volontaire et le SDISService départemental d'incendie et de secours, les deux parties fixent le seuil au-delà duquel les nouvelles autorisations d’absence donnent lieu à une compensation financière et en précisent les conditions.

Fin 2014, on comptabilisait au plan national  1 155 entreprises (559 privées et 596 publiques) bénéficiant du label « employeur partenaire des sapeurs-pompiers », 3 824 sapeurs-pompiers volontaires étant salariés dans ces entreprises.

SDIS-MEDEF
SDIS-PROOF