Influenza aviaire - niveau de risque « élevé » sur le territoire

 
Influenza aviaire -  niveau de risque « élevé » sur le territoire

Passage en risque élevé sur l’ensemble du territoire national

À la suite de la découverte de plusieurs foyers d'influenza aviaire hautement pathogène H5N8 dans des élevages du Sud-Ouest et de cas dans la faune sauvage dans le Pas-de-Calais et la Haute-Savoie, le ministère de l'Agriculture, de l'agroalimentaire et de la Forêt a décidé de relever le niveau de risque vis-à-vis de la maladie au niveau « élevé » sur l’ensemble du territoire national.

Le risque « élevé » entraîne la mise en place de mesures de protection renforcées sur l'ensemble du territoire national, à savoir :

  • l’obligation de confinement ou de pose de filets permettant d'empêcher tout contact avec les oiseaux sauvages pour tous les élevages commerciaux de volailles (sauf dérogation précisée par arrêté) et toutes les basses-cours (sans dérogation possible)

Des dérogations peuvent être accordées aux élevages commerciaux de volailles sous certaines conditions, en complétant le formulaire ci-joint :

> Formulaire demande_dérogation_confinement - format : DOC sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,04 Mb

> Formulaire demande dérogation confinement - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,05 Mb

À cette demande de dérogation doit être joint un compte rendu de visite vétérinaire précisant les mesures de biosécurité mises en place dans l’élevage :

> Formulaire VisiteVétérinaire_dérogation_confinement - format : DOC sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,05 Mb

> Formulaire Visite véterinaire dérogation confinement - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,07 Mb

  • l’interdiction de tout rassemblement de volailles vivantes, et en particulier des marchés de volailles vivantes. Les rassemblements peuvent avoir lieu sous dérogation, si notamment des dispositions sont mises en œuvre pour éviter tout risque de contamination par les oiseaux sauvages d’eau (oiseaux de la faune sauvage susceptibles d’être infectés par l’influenza aviaire) et entre volailles issues de différents élevages .
  • l’interdiction de lâchers de gibiers à plume sur tout le territoire national. Les lâchers de faisans et de perdrix peuvent être, eux, autorisés sous certaines conditions, tout comme l'utilisation des appelants.

Par ailleurs, les propriétaires de ces animaux doivent, si ce n’est pas encore fait, se déclarer soit directement auprès des services municipaux à l’aide du formulaire ci-dessous, soit sur le site officiel des démarches du Ministère chargé de l’agriculture : cliquez ici

> Formulaire_declaration_volailles - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,06 Mb

Enfin, le Préfet des Pyrénées-Atlantiques rappelle qu’en parallèle de ces dispositions, des mesures de biosécurité strictes doivent être respectées dans toutes les exploitations de volailles et par toutes les personnes susceptibles de rentrer dans les élevages de volailles du territoire national. La gestion de ce nouvel épisode d’influenza aviaire dépend de la mobilisation et l’engagement de tous les acteurs du secteur.

H5N8 : ce que veut dire "l'élévation du niveau de risque élevé sur le territoire"

Mesures et indemnisations