Défi de la baleine bleue : attention, jeu dangereux

 
 
Défi de la baleine bleue : attention, jeu dangereux

Depuis le début du mois de mars, un nouveau jeu dangereux fait parler de lui sur les réseaux sociaux. Afin d'éviter que le « défi de la baleine bleue » ne fasse de victimes en France, il est important d'agir préventivement.

50 défis qui poussent au suicide

Venu de Russie, ce « jeu » cible les 12-15 ans sur les réseaux sociaux. Enrôlés par un « parrain » ou « tuteur », les adolescents entrent dans une spirale de 50 défis de risque croissant (privation de sommeil, écoute de musiques violentes, scarifications) dont l'ultime étape conduit au suicide. 
Il s'agit d'une forme de cyber harcèlement. Au fur et à mesure des défis, les parrains exercent une influence de plus en plus importante pouvant aller jusqu'aux menaces de mort.

IMPORTANT

En France, à ce jour, seuls quelques cas isolés d'adolescents participant à ce jeu mortifère ont été recensés et aucun cas mortel n'a été répertorié.
Cependant, le phénomène requiert la plus grande vigilance du fait de cas mortels recensés à l'étranger.

Aucun défi ne mérite de risquer sa vie

« Neknomination », défi « à l'eau ou un restau », « Ice and salt challenge », le phénomène des défis n'est pas nouveau sur internet. Avec le défi de la baleine bleue, ces défis ont cependant franchi un cap, il est donc important de sensibiliser les jeunes aux dangers de ces pratiques afin qu'il n'y ait pas de victimes.

Pour en parler :

Comment réagir ?

  • Si vous avez un doute, si vous voyez un jeune se lancer dans ce type de challenges sur les réseaux sociaux, n'hésitez pas à le signaler en vous rendant au commissariat de police.
  • Si vous ou l'un de vos proches êtes en danger, appelez immédiatement Police Secours en composant le 17 ou le 112.

La provocation au suicide est punie par la loi de 5 ans d'emprisonnement et de 75 000 euros d'amende. Pour signaler des comptescherchant à recruter des jeunes ou faisant l'apologie du Blue Whale Challenge sur internet, utilisez la plateforme de signalement PHAROS