Surveillance du moustique tigre : les partenaires mobilisés pour la campagne 2017

 
 
Surveillance du moustique tigre : les partenaires mobilisés pour la campagne 2017

Le département des Pyrénées-Atlantiques est classé au niveau 1 du plan national anti-dissémination des virus du chikungunya, de la dengue et du Zika.

Ce niveau signifie que le moustique Aedes albopictus est implanté et actif dans le département. Le moustique tigre peut, dans certaines conditions particulières, être vecteur de ces virus.

C’est pourquoi une surveillance renforcée est mise en place du 1er mai au 30 novembre.

Détectée en Italie dans les années 90, l’espèce est surveillée en France métropolitaine depuis les années 2000

L’Agence régionale de santé Aquitaine Limousin Poitou-Charentes, l’Institut de veille sanitaire, la préfecture des Pyrénées-Atlantiques et le Département des Pyrénées-Atlantiques poursuivent conjointement la mise en place d’un plan d’actions spécifique arrêté selon les modalités ci-jointes : 

> arrêté préfectoral 19 04 17 fixant modalités de mise en oeuvre du plan anti-dissémination - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 1,51 Mb

Le plan d’actions détaille l’ensemble des mesures permettant de détecter et suivre l’évolution du moustique, mais aussi de mettre en œuvre de manière rapide et coordonnée des mesures de protection des personnes. Ces mesures font l’objet d’un arrêté préfectoral présenté au Conseil départemental de l’environnement et des risques sanitaires et technologiques (CODERST).

Il comporte :

  • Des opérations d’information/sensibilisation : chacun peut, en modifiant son comportement et en adoptant des gestes simples, participer à la lutte contre la prolifération des moustiques. En particulier, il est vivement recommandé de supprimer les eaux stagnantes qui favorisent la reproduction du moustique, à l’intérieur et surtout autour de son domicile (soucoupes des pots de fleurs, vases, gouttières mal entretenues, pneus usagés, etc.),
  • La mise en place d’une veille citoyenne : chaque personne peut signaler la présence du moustique tigre sur www.signalement-moustique.fr ou en utilisant l’application mobile iMoustique© développée par l’EID Atlantique (disponible sur l’AppStore et sur Google play)
  • Une surveillance entomologique (surveillance des populations de moustiques) par le déploiement de pièges pondoirs permettant de surveiller la progression géographique du moustique dans le département,
  • Une surveillance épidémiologique (surveillance des cas humains) renforcée et une organisation du signalement des cas suspects importés de chikungunya, de dengue et de Zika en lien avec les professionnels de santé.

 Éviter la prolifération des moustiques

Se protéger, c’est d’abord éliminer les gîtes d’accueils potentiels du moustique. Pour cela, il faut éliminer régulièrement tous les lieux de vie et de reproduction des moustiques qui se trouvent à l’extérieur et à l’intérieur des maisons : soucoupes sous les pots de fleur, réservoirs d’eau… C’est le moyen le plus efficace pour diminuer la densité de moustiques.

Le moustique tigre se déplace peu. C’est donc à chacun d’entre nous d’être vigilants pour détruire les larves.

Pourquoi les moustiques aiment-ils vivre près de nos maisons ? Parce qu’ils y trouvent :

  •  de la nourriture pour le développement de leurs œufs, en nous piquant,
  •  des endroits pour pondre dans les eaux stagnantes,
  •  des lieux de repos à l’ombre des arbres.

Pour éliminer les larves de moustiques, il faut :

  •  Éliminer les endroits où l’eau peut stagner : petits détritus, encombrants, pneus usagés (vous pouvez les remplir de terre si vous ne voulez pas les jeter), déchets verts.
  •  Changer l’eau des plantes et des fleurs une fois par semaine, ou si possible supprimer les soucoupes des pots de fleur, remplacer l’eau des vases par du sable humide.
  •  Vérifier le bon écoulement des eaux de pluie et des eaux usées et nettoyer régulièrement gouttières, regards, caniveaux et drainages.
eau des moustiques

Pour limiter les lieux de repos des moustiques adultes, il faut :

  •  débroussailler et tailler les herbes hautes et les haies et entretenir votre jardin.
  •  élaguer les arbres,
  •  ramasser les fruits tombés et les débris végétaux,
  •  réduire les sources d’humidité (limiter l’arrosage).

Les produits anti-moustiques (insecticides et répulsifs) ne permettent pas d’éliminer durablement les moustiques. Il est donc nécessaire de limiter leurs lieux de ponte et de repos.

Ces gestes simples réduisent de 80% le risque de présence du moustique à proximité du domicile, et donc de piqûre.

- Privilégiez également le port de vêtements longs, amples et clairs (le moustique-tigre et attiré par le noir).

L’imprégnation des vêtements par des insecticides renforce cette protection (avantages : persistance du produit, coût et sécurité d’emploi puisque le contact avec la peau est fortement réduit).

Utiliser des répulsifs cutanés

ils contiennent un principe actif qui éloigne les insectes sans toutefois les tuer (à appliquer sur toutes les parties découvertes du corps (à l’exception des muqueuses et des
lésions cutanées étendues), visage compris, durée de la protection entre 6 à 12 heures selon la concentration du produit et de la température extérieure, à renouveler en fonction de la transpiration ou des bains et des douches, l’utilisation de crèmes solaires diminue l’efficacité de protection des répulsifs et réciproquement).

Des précautions d’emploi sont à respecter notamment chez l’enfant et chez la femme enceinte. L’emploi de moustiquaires de berceau est le moyen prioritaire de protection efficace des jeunes enfants
et la protection par le port de vêtements couvrants est particulièrement recommandée.

- Dans l’habitat

Il est possible d’équiper portes et fenêtres de moustiquaires afin de réduire la présence de moustiques. Cette barrière physique peut être complétée par le traitement systématique, à
l’aide d’insecticides, des rideaux de portes, voilages, fenêtres et séparations intérieures ainsi que par l’utilisation de répulsifs domestiques comme les diffuseurs électriques. Les tortillons fumigènes ne
doivent être utilisés qu’à l’extérieur ou dans une pièce correctement aérée. Les moustiques n’aimant pas les endroits frais, la climatisation est également un bon moyen de protection individuelle ainsi que
l’utilisation de ventilateurs.

vaccin moustique

Reconnaitre le moustique tigre

Le moustique tigre est très facile à identifier grâce à ses rayures noires et blanches présentes sur le corps et sur les pattes qui lui donnent un aspect très contrasté.

Retrouvez toutes les informations utiles sur le site de l'Agence Régionale de Santé Nouvelle-Aquitaine : https://www.nouvelle-aquitaine.ars.sante.fr/moustique-tigre-aedes-albopictus-et-lutte-anti-vectorielle